Partenaires



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs

deconnexion

Accueil du site > Dialogu’IST > Dialogu’IST : problématique

Dialogu’IST : problématique

Réseau MISTRAL’DOC - Groupe de travail Dialogu’IST

Problématique - Juin 2013

Il est créé au sein du réseau documentaire MISTRAL-DOC un nouveau groupe de travail : Dialogu’IST, chargé de préparer, impulser, organiser, animer des rencontres conviviales autour de thématiques liées àl’IST. Ses membres sont : Mariannick Cornec, Danielle Cristofol, Magali Damoiseaux, Monique Oger, Annick Richard, Dominique Trousson.

Le lancement d’un Dialogu’IST naît de l’envie ou du besoin de connaître l’opinion des collègues, de partager des pratiques, ce afin de pouvoir mieux se situer, affiner ses positions, élargir des savoirs, mieux cibler les besoins.

Retours d’expériences, trucs et astuces pour surmonter des difficultés, partage des réussites, des questionnements rencontrés dans l’exercice de nos métiers. Intégration de nouveaux outils dans notre pratique quotidienne, curiosité, envie de mieux ou plus, ou communiquer différemment avec les doctorants, les chercheurs, les EC. Savoir comment ils perçoivent notre activité, comment ils utilisent certains outils… Tout cela dans un moment de détente et de convivialité.

Il ne s’agit ni de formations, ni de réunions, mais d’échanges libres et spontanés, autour d’un thème, d’une question qui nous interroge, nous interpelle. Ce moment permet aux personnes présentes d’exprimer leur point de vue ou de poser des questions, très librement, sans enjeu de transmission des connaissances. Les Dialogu’IST permettent d’acquérir de nouvelles connaissances, mais la méthode pour le faire est innovante.

Si un certain « informalisme  » est indissociable du concept, il reste nécessaire de nourrir et d’animer ces rencontres. C’est le rôle du groupe de travail, récemment créé au sein du réseau documentaire Mistral-Doc, qui centralise, soutient l’organisation de ces rencontres.

L’idée d’une thématique d’un Dialogu’IST peut venir du groupe de travail ou d’un membre du réseau. Il est souhaitable de tenir une régularité dans l’organisation des séances (trois par an en visio-conférence : novembre, mars, juin, plus une autre en présentiel). Le GT établira un calendrier prévisionnel et gérera les thématiques.

Les séances seront ouvertes aux extérieurs (membres de nos labos, doctorants, collègues de SCD, d’autres EPST, communiquants,….). Selon les thématiques, le GT invitera une ou deux personnes, àmême de témoigner sur son expérience et/ou d’apporter une expertise. Un membre du GT sera chargé de préparer et animer les séances.

L’organisation doit être légère, le format court (deux heures maximum). Les séances auront lieu en visio-conférence, vu l’absence de moyen financier pour des missions. La visio a, outre un coà»t nul, l’avantage de la facilité car aucun déplacement n’est àprévoir. La téléconférence n’exclut pas que l’on se retrouve autour d’un café ou d’un thé, d’un sandwich. Le GT prévoit une fois par an des Dialogu’IST en présentiel, au niveau local notamment.

Des comptes rendus de ces séances seront déposés sur le site de Mistral-Doc.